AlShe/Me + Bye Bye Myself

Spectacle

Linda Hayford + Collectif Hinterland

AlShe/Me
Linda Hayford

Avec AlShe/Me, Linda Hayford approfondit sa recherche sur la métamorphose et la transformation physique. Dans cette pièce pour (et avec) un frère et une soeur, la notion de l’influence de l’autre sur soi, qu’elle soit subie ou non, ressentie ou intériorisée, devient centrale. Ce jeu à deux, entre similitudes et différences subtiles, tend ainsi à témoigner du lien fusionnel et de la connexion, si particuliers entre deux êtres proches, qui, au-delà des mots et de l’empathie implicite, laissent place à l’autre dans toute sa singularité.

Bye Bye Myself
Collectif Hinterland
Au début il y a le désir de communiquer dans une langue que nous seuls comprenons, et que les autres, nous voyant la parler, croient comprendre. C’est la langue du jeu, de l’appel, du regard. Chaque geste attend son écho, et en chaque répercussion se retrouve le premier enjeu : comment être ensemble ?

Si l’on souhaite que le jeu continue, il ne peut y avoir de perdant. L’autre faiblit, on le relève ; il prend appui sur nous, il nous déséquilibre, il nous rattrape. La balance est fragile, c’est le duo, l’autre devient notre seule raison d’être et notre seule menace. Être entièrement au service de l’autre.

chorégraphe Linda Hayford, interprètes Linda Hayford & Mike Hayford, musique Link Berthomieux, lumières : Nicolas Miravete, costumes : Laure Maheo
Une création de la Cie Inside Out
Production : Garde Robe
Production déléguée : CCN de Rennes et de Bretagne
Coproduction : Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines, Fondation de France — La Villette 2017, Musée de
la Danse — CCN de Rennes et de Bretagne dans le cadre de la mission accueil studio, avec le soutien de la DRAC Bretagne au titre de l’aide au projet 2017, Rennes Métropole

 

chorégraphie et interprétation : Mehdi Baki et Nicolas Fayol, création de la bande originale : Daniel Erdmann, regard, conseils, suivi, soutien : Lilas Nagoya, images : Francois Guerch, Yoli Lautenberg, Tom Sandrin, création lumières : Julien Cialdella

→ suivi par Honte, le point de non retour de Alima Rolland à 21h au Triangle